» A l'origine » Petite histoire d’escarpins…

Petite histoire d’escarpins…

Ce type de chaussures, aujourd’hui exclusivement dessiné pour mettre en valeur les femmes, ne fut à l’origine pas prévu pour elles …

Petite histoire d'escarpins

Petite histoire d’escarpins

La petite histoire des escarpins commence au début du XVIIème siècle.

Même si on voit apparaitre les chaussures à talons dès l’Antiquité, les escarpins à proprement parlé n’apparaissent que plus tard. C’est grâce à l’héritage Romain et aux bottes des cavaliers que tout commence. En effet, ces chausses d’équitation arboraient un petit talon dans le but de bloquer les étriers. Gardant toute la journée leur arsenal de cavalier, ils rendirent connu la chaussure à talon.

Par la suite, le talon est adapté aux chaussures de tous les jours pour tous et toutes. Les femmes, de leur côté, n’utilisaient pas les bottes, en dehors des sorties équestres, mais arboraient des chaussures basses à talon entre l’escarpin et le chausson.

Louis XIV, le Roi Soleil, rendit célèbre les escarpins à la Cour de France. Il en portait tous les jours, dont certains avec plus de 12cm de talons, afin de montrer sa supériorité, et de se grandir (dans tous les sens du terme).

Ce sont par la suite les femmes de la cours de Louis XVI qui mettront ces ancêtres des escarpins à la mode. Ornés de dorures, de perles, de dentelles, ils deviennent des accessoires de mode plutôt que des outils pour paraitre plus grand.
Tous devaient supporter les douleurs occasionnées par les frottements entre la peau et le cuir ou le tissu, mais aussi dues au fait que leurs orteils étaient écrasés et devaient restés crispés afin de garder la chaussure en place. Dû à l’inconfort des matières de l’époque, ils limitaient leurs déplacements à pieds et utilisaient de grandes cannes pour aider à marcher et s’épargner trop de mal.

Aujourd’hui, l’escarpin est une chaussure exclusivement féminine. Beaucoup plus confortable que ses ancètres, il reste tout de même le cauchemard de pas mal de femmes!
Qu’il soit à talon compensé, haut ou avec une petite attache sur le coup de pied, il y en aura toujours un pour ravir une femme.
Les matériaux eux aussi ont évolués; le cuir ou le coton, la soie ou la dentelle sont toujours utilisés, mais les marques s’éfforcent de les rendre plus souples et donc plus agréables à porter. Le synthétique et les imitations cuir sont aussi très répendues car moins couteux, pour un effet pratiquement identique.
Le plus souvent associé à une robe, un tailleur pour une tenue classique, il se démocratise en s’associant à des ensembles plus décontractés comme par exemple avec un jean.

1. Anna Field – Escarpins compensés – Bleu
2. Even&Odd – Escarpins à talons hauts – Or
3. Pier One – Escarpins à talons hauts – Gris
4. Zign – Escarpins à talons hauts – Marron
5. Taupagge – Escarpins à talons hauts – Marron